Les classiques des Fêtes :
les desserts italiens !


En Italie, chaque saison et chaque fête du calendrier, possède son répertoire de recettes traditionnelles, célébrant ainsi, depuis des lunes, ce merveilleux don que le pays cultive pour la gastronomie ainsi que celui pour s’en délecter !

Noël en est un exemple parfaitement délicieux ! On voit en effet, du nord au sud de la péninsule, une variété infinie de spécialités s’offrir aux palais gourmands et gourmets. Des spécialités dont les saveurs racontent l’histoire née de celle toujours très riche de la terre dont elles sont issues.

Pour un petit survol des douceurs italiennes de Noël, on trouve les célèbres Panettone et Pandoro au nord, le Panforte et les Torroni au centre et les Struffoli au sud.

Partons cette année à la découverte du Panforte et des Struffoli, dont vous trouverez les recettes à la rubrique correspondante.

Panforte
Le Panforte ou pain fort, se mange surtout dans les régions du centre de l’Italie mais nous vient d’abord de la ville de Sienne en Toscane. L’histoire dit qu’il était préparé par les paysans et les serfs vivant et travaillant dans des couvents pour les religieux. Ces gâteaux faits de miel et d’épices avaient tellement de succès que bientôt les laïcs commencèrent aussi à les déguster !

Mais au fil de l’histoire, la préparation de ce dessert passa des religieux… aux pharmaciens (!!!), qui étaient les seuls habilités à préparer les mélanges médicinaux à base d’herbes et d’épices. C’est pourquoi certaines des plus grandes marques de Panforte portent le nom d’anciennes familles de pharmaciens !

Rond, il est fait d’amandes fraîches, de fruits confits (dont beaucoup d’agrumes), d’épices et de miel.

On l’accompagne souvent de Vino Santo, un vin autrefois produit par les monastères toscans.

Struffoli
Nous voici au cœur de Naples et de son penchant bien connu pour les douceurs de la table ! La pâtisserie napolitaine, marquée par les vagues successives des conquérants grecs, romains, normands, français, anglais et espagnols, est légendaire. Citons seulement certaines des spécialités les plus connues comme la Pastiera, les Sfogliatelle, le Babà au rhum et bien sûr les Struffoli.

L’origine du nom Struffoli viendrait du grec « strongulos », qui signifie « forme arrondie », un peu comme celle donnée aux billes de pâte avant de les frire.

En effet, ce sont de petits beignets tout ronds, recouverts abondamment de miel et parsemés de dés de fruits confits et de friandises ressemblant à des confettis !

Autrefois, ces gourmandises étaient préparées dans les couvents, par les soeurs de divers ordres, pour être offerts aux familles nobles qui s’étaient distinguées par leurs actes de charités.

Les Struffoli, même s’ils sont dans la grande majorité des cas préparés avec les mêmes ingrédients, vont dépendamment de qui les prépare se révéler chaque fois différents ! On goûtera donc autant de Struffoli qu’il y a de gens pour les préparer !

Une chose est sûre, la quantité et la qualité du miel utilisé est l’un des facteurs clés de la réussite de ce dessert tout comme le respect d’un autre secret : le vrai Struffolo doit être petit car ainsi, la superficie de la pâte qui est en contact avec le miel augmente et le goût aussi ! Cela n’est donc possible que si l’on confectionne des petites boules de pâte.

Gais et savoureux, ces desserts donneront un air de fête inhabituel à vos tables de Noël.

Alors Buon Natale et buon appetito !

imprimer l'article

archives


 
 
 
 
imprimer l'article

archives

retour aux articles



©2007 Tous droits réservés. Délégation commerciale d'Italie
Trade Promotion Section of the Consulate General of Italy